Muang Khua et Nong Khiaw, deux petits villages au bord de la rivière qui feront chavirer votre coeur. Nous sommes d’abord arrivés à Muang Khua où nous étions accueillis par une petite bassecour, des petits cochons et quelques chiens. Après avoir pris une toute petite ruelle d’un marché de fruits et légumes, nous avons trouvé notre Guesthouse.

Nous avons dormi au Manhchay Guesthouse pour 100 000 Laks la nuit, la chambre était équipée d’un ventilateur. Le petit monsieur de l’accueil n’était jamais là, je pense qu’il dormait tranquillement devant la télé. On adore ce proverbe qui décrit si bien le Laos : « Le vietnamien sème le riz, le cambodgien le regarde pousser et le lao l’écoute » et nous l’avons bien ressenti tout au long de notre voyage au Laos et surtout dans ce village.

Nous nous sommes balladés dans Muang Khua. D’abord, nous avons pris le temps de flâner dans les toutes petites rues du marché pour voir tout ce qu’il s’y vendait :  et on a été choqué ! Nous avons vu des petites chauve-souris, des têtes de chiens, des rats… bref, ils mangent vraiment tout ce qui bouge.
Pour la petite histoire, le soir, nous les avons vus chasser des chauve-souris, c’est assez impressionnant. En faisant des cercles rapidement avec un bambou, ils font virevolter les chauve-souris et ensuite ils arrivent à les attraper.

Ensuite, nous avons emprunté le pont suspendu qui est vraiment splendide, à couper le souffle ! Paul, petit ingénieux qu’il est, aimait me faire peur en me parlant des théories des fréquences qui peuvent faire entrer le pont en raisonnance et le faire tomber… mais ne vous inquiétez pas, le pont est resté intact !

Après une petite balade au village où nous avons vu un super terrain de pétanque, c’est un des sports que les français leur ont laissé, nous sommes allés au bord de la rivière.
La chaleur était telle que beaucoup d’enfants se baignaient et avaient l’air de s’éclater avec leur grosses bouées de tubing. Je ne pouvais rester en dehors de l’eau… C’était beaucoup trop dur de résister. Je me suis donc jetée à l’eau et qu’est-ce que c’était agréable !

Pour le dîner, nous sommes allés au « Saifon », avec une super vue sur la rivière Nam Ou.  Les plats y sont délicieux. D’autant plus que la petite famille qui tient le restaurant est très sympa. Ils nous ont sauvés des 3 chats qui voulaient à tout prix prendre notre repas.

Capture d_écran 2017-06-21 à 18.23.34
La très rafraîchissante baignade dans la Nam Ou
IMG_6323
Le fameux terrain de pétanque
IMG_6321
La vue depuis le pont suspendu
IMG_6320
Le fameux pont suspendu qui risque de tomber… ou pas

Nous sommes passés de Muang Khua à Nong Khiaw en prenant la rivière Nam Ou en barque traditionnelle, comme si le temps s’était arrêté. Cette descente de la rivière dure 5 heures mais nous n’avons pas regretteré d’être monté à bord.

Nous avons été étonnés de voir autant de buffles et de vaches prenant du bon temps dans l’eau au bord de la rivière. Il y en a toutes les demie-heures au moins. Nous avons pris le bateau avec Lola et Claire, deux françaises qui elles aussi voyagent pour un certain temps en Asie. Ce sont devenues deux bonnes copines que nous n’avons pas lâché pendant plus d’une semaine ! Comme quoi, les voyages sont faits de belles rencontres.

Les autres passagers qui sont montés avec nous n’étaient pas des touristes, mais des locaux. Nous en avons même récupéré certains qui étaient dans la jungle en train de récolter de la cane à sucre, des fruits et autres légumes verts aussi succulents les uns que les autres pour les ramener à leur village.
C’est fou de se dire que tous les lao de ces petits villages perdus au bord de la Nam Ou ne se nourrissent que de ce qu’ils trouvent dans la jungle et de ce qu’ils pêchent. Ils devaient donc ramener les repas de la semaine.

Nous arrivons donc à bon port; à Nong Khiaw ! Toutes les guesthouses et petits restaurants de ce village sont de l’autre côté du pont. Nous sommes donc allés à la chasse aux meilleures ghesthouses et nous avons finalement dormi dans la même que celle de Claire et Lola. La Nam Ou Guesthouse a un très bon rapport qualité-prix; nous n’avons payé que 80 000 Laks.

Pour les cocktails, petite bière Lao et repas, au Q Bar. C’est très bon et la volontaire qui est là-bas est super sympa. Nous avons goûté le cocktail Lao Lao et Passion : un vrai délice !

Nous avons pris le temps de nous balader dans le village et de flâner dans les rues.
D’attaque de bon matin, nous sommes partis faire la grande montée vers le point de vue qui surplombe le village. Pour ce « petit » trek d’environ 2h30 (aller-retour), il faut être en forme; ça grimpe, ça grimpe, ça grimpe. Il suffit de voir nos têtes arrivés là-haut. La vue est magnifique, la montée vaut vraiment le coup!

Nous n’avons pas fait les treks aux alentours mais je crois qu’il y a vraiment de quoi faire dans la région pour rester au moins 3 jours. Nous avons regretté de ne pas être restés plus longtemps. Prochaine fois que nous allons au Laos, nous y retournerons, c’est sûr.

Et pour la suite, nous avons pris un bus de 4h jusqu’à Luang Prabang qui nous a coûté 70 000 Laks par personne. Nous avions demandé au Q Bar qui a tout bien organisé pour nous. Un vrai plaisir de se laisser porter de temps en temps.

Capture d_écran 2017-06-21 à 18.24.27
La barque qui nous amena à bon port et qui était bien chargée
IMG_6359
Les autres passagers habitant les petits villages au bord de la Nam Ou
IMG_6384
La vue du pont de Nong Khiaw juste avant le coucher du soleil
IMG_6395
Nos têtes en haut du « point of view » à l’arrivée du trek
Capture d_écran 2017-06-21 à 18.25.06
La fameuse vue d’en haut (ça mérite de souffrir un petit peu)

N’hésitez pas à laisser des commentaires si vous avez des questions, des remarques, ou juste si vous voulez vous exprimer 😉

Nous avons fait une petite vidéo sur ces villages et notre trek à Luang Namtha, si vous voulez la voir, c’est par ici.

Si vous souhaitez savoir ce qu’il y a de très chouette à faire à Luang Prabang en 5 jours, regardez par ici.

Si vous avez envie de faire un trek dans la jungle laotienne, on vous raconte tout ici.

On vous raconte pourquoi le Laos est un pays qui déstresse dans cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s