Il est l’heure de quitter l’île de Navarino. Nous disons au revoir à Pati, la propriétaire de l’auberge génialissime de Pusaki, et à Gonzalo, notre copain chilien. Nous rejoignons l’embarcadère pour monter à bord du bateau qui doit nous conduire jusqu’à Punta Arenas. Il s’agit d’un bateau de marchandise faisant l’aller retour 5 fois par mois pour apporter les ressources nécessaires (alimentation, gaz, …) aux habitants du village afin qu’ils puissent subvenir à leurs besoins. Quelques sièges sont disponibles à bord pour ceux qui souhaiteraient effectuer ce périple. La traversée dure 30 heures.

Nous quittons le port de Puerto Williams à 14 :00 ; nous sommes les seuls touristes à prendre place à bord. Seuls l’équipage et deux chauffeurs de camion ayant livré du gaz jusqu’au village feront route avec nous. Le capitaine est adorable, et nous propose gentiment de nous installer dans les fauteuils de luxe du bateau (ceux qui s’inclinent à l’horizontale et rembourrés de partout), et de prendre les repas avec l’équipage dans la salle à manger du bateau.

IMG_3431
Et c’est parti pour 30 heures de bateau…

Le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous de la traversée ; c’est rare dans ce coin reculé du globe. Qui plus est, le vent ne souffle que par intermittence. Nous passerons donc la plupart de notre après-midi sur le pont, à admirer le canal de Beagle et les montagnes enneigées qui l’entourent. Nous passons devant Ushuaia en fin d’après-midi. Nous regagnons la salle à manger pour prendre un repas avec l’équipage ; avec qui nous échangeons dans une excellente ambiance. Il est 20 :00, nous remontons sur le pont puisque nous approchons d’une portion phare de ces 30 heures de bateau, celle des glaciers se jetant dans le canal de Beagle.

IMG_3450
Nos deux copains chiliens, chauffeurs, avec qui nous avons partagé nos repas
IMG_3444
Sur le pont… 

Le ciel est toujours d’un bleu à en faire peur les nuages, alors que nous approchons du premier glacier. Nous sommes tout excités. Au fur et à mesure que nous nous approchons de ce monstre de glace, nous nous rendons compte à quel point nous avons de la chance d’être là, et à quel point nous sommes petits face à cet immense amas de glace (l’épaisseur du glacier avoisine les 100 mètres). Le spectacle est grandiose. Notre regard reste figé sur la glace. Nous prenons quelques photos avec notre téléphone, mais surtout avec nos yeux pour garder en mémoire ce tableau unique que nous offre la nature.

IMG_0773
Un premier glacier se jetant dans le canal de Beagle
IMG_3498
Et un deuxième… rafraîchissant !

Le premier glacier s’éloigne qu’un second vient se profiler à l’horizon. Nous passerons notre soirée sur le pont à savourer chacune des secondes qui s’écoulent. La vitesse du bateau est idéale pour admirer les fjords et les glaciers. Le coucher de soleil ajoute une touche féérique supplémentaire à ce décor, et parachève une journée inoubliable. Nous nous couchons plein de belles images en tête.

IMG_E3481
Coucher de soleil sur les fjords de la Terre de Feu 
IMG_E3506
Glaciers colorés par le soleil couchant

Nous sommes réveillés tôt le lendemain par les premières lueurs du jour. Il est 5 :00, ni une ni deux, nous nous levons pour rejoindre le pont, avec pour objectif aujourd’hui de voir des dauphins. L’équipage nous a dit qu’il était courant d’en voir autour du bateau, qu’il fallait simplement garder l’œil ouvert.

Après quelques longues minutes de recherche intensive, un petit bout de nageoire est observé à bâbord ! C’en est un. Il est plus petit (et furtif) que nous ne le pensions, mais cela reste magique de pouvoir l’observer quelques secondes. Nous en recroiserons quelques uns dans la matinée, ainsi qu’un phoque (ou lion de mer, on ne sait pas trop) et de nombreuses espèces d’oiseaux, dont certains osent venir se poser sur le bateau en notre compagnie.

IMG_3548
Nous avons de la compagnie…

Nous approchons de Punta Arenas, les pics et glaciers de la veille, laissent place à des îlots et des côtes vertes et vallonnées. Il est 17 :00 quand notre bateau arrive à bon bord. La traversée aura été plus courte que prévue. 27h contre 30h. Cela peut paraître beaucoup. Mais il n’en est rien. Osez monter sur ce bateau, et vous verrez qu’on ne s’y ennuie pas une seconde. L’expérience en devient très vite addictive.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s