Nous sommes toujours en Patagonie, dans le petit village de Chaiten. Nous avons parcouru la Carretera Austral sur plus de 700 kilomètres. Deux options s’offrent à nous, poursuivre sur cette route mythique jusqu’à Puerto Montt ou partir en Ferry rejoindre l’île de Chiloé. Sur les conseils d’amis, nous optons pour cette seconde option.

Jour 1 – Regagner l’île et visiter Castro

Nous quittons le port de Chaiten, de bon matin, le 28 novembre, à bord du Ferry qui fait la liaison avec Quellon, petite ville au sud de Chiloé. La traversée dure 4 heures et offre de très belles vues sur les volcans enneigés aux alentours. Les Andes s’éloignent petit à petit alors que nous nous approchons de l’île. Nous guettons depuis le pont la mer en espérant y voir un dauphin, un phoque, ou même une baleine (même si ce n’est pas la saison… l’espoir fait vivre !). Rien.

Nous approchons de la cote. Les paysages sont radicalement différents de ceux de la Carretera Austral. L’île est vallonnée mais n’est pas montagneuse. Les lacs et rivières ont disparus pour laisser place à des contrées vertes et des côtes découpées. Chiloé est la deuxième plus grande île d’Amérique du Sud (après la Terre de Feu), et beaucoup la compare à l’Irlande.

Nous ne nous attardons pas à Quellon. A peine le pied posé à terre, que nous montons dans un bus pour rejoindre Castro. 1h30 plus tard, nous découvrons la ville. Nous nous rendons sur la place centrale pour admirer la très belle église San Francisco, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, tout comme une dizaine d’autres églises de l’île. Les églises sont en bois, et très colorées. Celle de San Francisco est composée des couleurs jaunes et lilas. Son intérieur est fascinant.

IMG_4569
Eglise San Francisco – Castro

Nous terminons notre après-midi par une promenade dans le quartier des palafitos (maisons sur pilotis, colorées). Nous nous amusons à observer les figurines kitch placées aux fenêtres des maisons. Le soir, nous allons au restaurant déguster un bon ceviche de poissons, avant de rejoindre notre hôtel le ventre bien rempli.

Jour 2 – Se promener à Dalcahue puis partir pour Ancud

Le lendemain matin, nous prenons le bus municipal pour nous rendre à Dalcahue, un village non loin de Castro. Dalcahue dispose également d’une très belle église, que nous visitons à notre arrivée ; ainsi qu’un marché artisanal dans lequel nous nous rendons ensuite. Nous déjeunons à la Cocineria du village, des petits stands de nourriture à l’intérieur d’un bâtiment dont la forme rappelle celle d’un bateau. Nous choisissons chacun un Chupe de crabe. La cuisinière le prépare devant nous. Elle verse dans un pot en terre bien chaud crème et fromage à foison, et quelques maigres morceaux de crabe. Décidément, les chiliens ont la main lourde sur le fromage. Etonnement, le goût du crabe n’a que très peu été distingué par nos papilles déçues.

Nous revenons à Castro en début d’après-midi pour prendre un bus pour Ancud, au Nord de l’île. Nous avons réservé une nuit à l’auberge 13 Lunas, réputée pour sa bonne ambiance. Après 1h30 de bus, nous sommes déposés à la gare routière à l’entrée de la ville. Nous marchons jusqu’à notre auberge, et découvrons les très belles maisons colorées d’Ancud. La ville est agréable, en bord de mer. Nous sommes accueillis très chaleureusement à l’auberge par Gustavo qui nous présente les activités et point d’intérêts du coin. Il y a une colonie de pingouins pas très loin. Nous partirons en bus demain matin pour nous en approcher.

Jour 3 – Se poser à la plage de Punihuil et profiter du cadre et de la faune

Nous partons le lendemain à 12 :00 en bus pour regagner la plage de Punihuil. Depuis celle-ci, il est possible de partir en expédition en petit bateau à moteur pour observer les pingouins vivant sur les petites îles à quelques mètres de la plage. Ayant déjà pu marcher avec des pingouins sur l’Isla Magdanela un peu plus tôt durant notre périple, nous préférons prendre de la hauteur pour tenter de les observer depuis le mirador situé au dessus de la plage. La vue depuis celui-ci est magnifique ; des condors en ont fait leur nid, et volent très près au dessus de nous. Nous arrivons à distinguer les pingouins sur l’île juste en face. Nous les observons amusés un long moment, avant de partir nous promener un peu plus dans les terres. Le cadre de la ballade est magnifique. Les petits chemins passent à travers de champs et des forêts. Nous voyons la mer au loin et les falaises rocheuses délimitant les côtes.

Le soir, nous allons au « Crangejo » manger de l’excellent crabe, et pour une fois pas caché sous une tonne de fromage fondu. Un régal.

IMG_4710

Nous repartons en Ferry le lendemain matin pour Puerto Varas, avec un petit pincement au cœur. Cette île de Chiloé dégage vraiment quelque chose de différent ; un charme difficilement descriptible mais qui opère immédiatement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s