Itinéraire

Terre sauvage, à l’extrême Sud de l’Amérique, au plus proche de l’Antarctique, la Patagonie vient clore notre voyage de 8 mois autour du monde. La chaleur de l’Asie, puis du Brésil, laisse place à un climat bien plus frais. Une transition parfaite avant notre retour en France, au cœur de l’hiver. Nous avons parcouru la Patagonie, du Sud au Nord, en commençant à Ushuaia le 2 novembre (en plein milieu du printemps), pour finir le 10 décembre, 5 semaines plus tard, dans la région des lacs argentins à San Carlos de Bariloche. Notre itinéraire détaillé ci-dessous :

  • Ushuaïa (1 jour) : nous sommes restés à peine plus de 24 h à Ushuaïa ; nous avons préféré opter pour sa voisine chilienne Puerto Williams, située de l’autre côté du canal de Beagle (encore plus au sud ! Ushuaïa, ville la plus australe du monde ?! on nous aurait menti ?)
  • Puerto Williams (5 jours) : nous avons donc préféré Puerto Williams, village militaire construit sur l’île de Navarino, pour explorer la terre de feu, à pied et en vélo.
  • Punta Arenas (2 jours) : nous avons réalisé une traversée de 30 heures en bateau de marchandise, depuis Puerto Williams, à travers les fjords de la Terre de Feu, pour rejoindre Punta Arenas. Depuis Punta Arenas, nous avons rendu visite aux pingouins de l’île Magdalena.
  • Puerto Natales et le parc national Torres del Paine (4 jours) : 2 jours pleins dans le parc national Torres del Paine d’une beauté sans nom. 1 jour pour préparer la randonnée et 1 jour pour récupérer ;D
  • El Calafate et le Perito Moreno (1 journée) : depuis El Calafate, nous nous sommes rendus dans le parc national de Los Glaciares pour admirer le Perito Moreno de près.
  • El Chalten (4 jours) : capitale du trekking argentin, nous avons réalisé 3 jolies randonnées au départ du village d’El Chalten. Nous avons pu admirer le Fitz Roy, impressionnant pic emblème de la région, sous un soleil radieux.
  • La Carretera Australe (8 jours) : la Carretera Australe est une route de plus de 1000 km qui relie le village de O’Higgins au Sud, à la ville de Puerto Montt au Nord. Cette route mythique chilienne passe à travers des paysages sauvages où la neige et les glaciers s’accrochent aux pics et volcans, où les rivières se jettent dans des lacs en pleine forêt. Quelques villages et ports sur la route offrent des possibilités d’hébergement. Nous n’avons pas parcouru la Carretera Austral dans son intégralité, mais sur plus de 700 km, entre Chile Chico et Chaiten.
  • Chiloé (3 jours) : depuis Chaiten, nous avons embarqué sur un Ferry pour rejoindre l’île de Chiloé, très verte et regorgeant d’églises en bois, colorées, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Puerto Varas (2 jours) : plus au Nord, ce petit coin permet de randonner au pied du volcan Osorno qui surplombe la région.
  • La région des 7 lacs de Bariloche à San Martin des los Andes (7 jours) : notre aventure patagonienne s’est terminée côté argentin par une semaine de découverte de la région de San Carlos de Bariloche et ses nombreux lacs. Nous avons pour cela louer une voiture, puis des vélos.

Patagonie - Itinéraire

Style de vie & culture

La Patagonie s’établit sur 2 pays : l’Argentine et le Chili. 2 cultures différentes se sont donc offertes à nous.

Au Chili, nous avons davantage posé nos sacs dans des petits villages ; dans lesquels nous avons toujours été accueillis chaleureusement. Les maisons d’hôtes sont nombreuses ; souvent tenues par des femmes (d’un certain âge – des petites mamies en somme !) et on s’y sent très vite comme chez soi. Les bus n’étant pas légion dans cette partie du monde peu peuplée, nous avons dû à plusieurs reprises faire du stop pour avancer. Les chauffeurs chiliens qui nous ont pris ont tous été des amours, fiers de partager avec nous des histoires de leur région.

Nous avons trouvé l’Argentine plus occidentalisée, moins dépaysante donc pour nous européens. On retrouve les codes du vieux continent : des belles routes bien larges, des fastfoods, des gens un peu moins souriants et spontanés.

Enfin, la particularité de cette région du monde est son côté isolé. Loin de tout, la nature règne en maître. Le froid est glacial une grande partie de l’année. Les montagnes, la neige et les glaciers rendent difficile les déplacements. L’eau sous toutes ses formes est omniprésente. Fouler ces terres procure un sentiment particulier. De nombreux explorateurs, aventuriers en ont fait leur terrain de jeu. Entendre le récit d’expéditions en Antarctique est courant ici, au détour d’une ruelle, dans un café ou une auberge. Et fait rêver petits et grands.

Nos coups de cœur

La Patagonie est un joyau de la planète. La nature qu’elle offre est d’une beauté unique, difficilement descriptible. Nos coups de cœur sont donc forcément liés à elle.

  1. Puerto Williams et l’île de Navarino : se sentir au bout du monde, c’est déjà quelque chose, mais arpenter les sentiers à peine balisés de l’île de Navarino, pendant plusieurs jours, sans croiser trace de vie humaine, cela ne s’oubliera jamais. Pour tous ceux qui ont aimé le film « Into the Wild » de XXX, vous tomberez amoureux de cette île.
  2. La traversée en bateau de marchandise de Puerto Williams à Punta Arenas : 30 heures sur un bateau avec pour unique compagnie celle de l’équipage, à observer depuis le pont les fjords et glaciers de la Terre de Feu. Une expérience inoubliable.
  3. Le parc national Torres del Paine : nous n’avons malheureusement pas pu faire le fameux trek du W en raison de la nouvelle politique de réservation qui sévit depuis cette année. Néanmoins nos deux jours passés dans le parc nous aurons comblé. La végétation est magnifique. La couleur des lacs indescriptible. Les pics et glaciers irréels.
  4. Chaitén : ce petit village de la Carretera Austral a été complètement détruit par le volcan du même nom en 2008. De nombreuses ruines encore présentes rendent l’atmosphère spéciale. Les habitants se serrent les coudes, et semblent ravis d’accueillir des touristes. Le volcan est toujours en activité. Nous avons monté son flan pour observer au plus près la fumée jaillissant de son antre.
  5. La rivière Petrohué : au pied du volcan Osorno (décidément, les volcans nous font de l’effet !), la rivière Petrohué offre un cadre de détente idyllique ; l’eau y est d’une transparence rare.

Nourriture

Argentins et chiliens n’excellent pas en matière de gastronomie. La cuisine proposée est (trop) riche, et peu diversifiée. On vous partage tout de même nos quelques coups de cœur :

  • Crabe : sous différentes déclinaisons: nature, dans une sauce à base de fromage et crème (chupe), dans une empanada avec là encore du fromage
  • Ceviché : poissons crus découpés en fins morceaux, assaisonnés de citron et coriandre
  • Parilla : assortiment de viandes, à partager ou à manger en solo. Les portions sont généreuses pour un prix plus que raisonnable
  • Empanadas : l’encas par excellence en Argentine et au Chili. Un chausson frit, pouvant être fourré à la viande, au fromage, au jambon, aux légumes…

Evaluation du pays

Eval Patagonie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s